formation banner

 

 

Enquête assurances

assurances

Cadre législatif de l'OIT

cadre legis oit

Les Institutions Préparatoires

  • PDF

La Tunisie compte aujourd’hui onze (12) institutions chargées des cycles préparatoires :

    Les IPEI de Bizerte, El Manar, Monastir, Nabeul, Sfax et Tunis.

    La Faculté des Sciences de Tunis.

    L’Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de la Technologie de Gabès.

    L’IPEST qui prépare ses élèves aux concours nationaux et certains concours de grandes écoles françaises.

    Des établissements d’enseignement supérieur agricole : l’Ecole Supérieure d’agriculture de Mograne (ESAM), l’Ecole Supérieure d’Horticulture et d’Elevage de Chott Meriam (ESHECM) et l’Institut National Agronomique de Tunis (INAT).

Le tableau ci-dessous illustre les filières dispensées par toutes les institutions préparatoires en Tunisie et à titre d’exemple, les capacités d’accueil globales offertes par institution pour l’année universitaire 2003/2004 aux sections Mathématiques (M), Sciences Expérimentales (SE) et Technique (T).

INSTITUTIONS

FILIERES

 

SECTIONS

 

 

 

M

SE

T

Ecole Sup. d’Agriculture de Mograne

Biologie - Géologie

12

99

-

Ecole Sup. d’Horticulture et d’Elevage de Chott Meriam

Biologie - Géologie

19

170

-

Institut National des Sciences Agricoles de Tunis

Biologie - Géologie

45

399

-

ISSAT de Gabès

MP – PC – T

 

 

 

IPEI de Bizeerte

Biologie - Géologie

MP – PC

161

109

-

IPEI de Monastir

MP – PC – T

269

53

204

IPEI de Nabeul

MP – PC – T

260

51

198

IPEI de Sfax

Biologie – Géologie

MP – PC – T

 

278

 

232

 

196

IPEI d’El Manar

 

 

-

 

-

 

510

Faculté des Sciences de Tunis

Biologie – Géologie

MP - PC

 

93

 

67

 

-

IPEI de Tunis

MP – PC

363

89

-

IPEST de la Marsa

MP – PC

160

-

-

    Les possibilités d’accès à d’autres cycles de formation

Indépendamment de la possibilité de passer les concours d’accès aux cycles de formation d’Ingénieurs, les élèves des cycles préparatoires peuvent se présenter aux examens du premier cycle d’une maîtrise scientifique ou technologique.

Suite à un échec en première année d’un cycle préparatoire, il est possible de bénéficier d’une réorientation universitaire (basée sur leur score à l’orientation universitaire de l’année du baccalauréat et sur le nombre de places disponibles).

Les élèves des cycles préparatoires qui ont épuisé leurs droits d’inscription en deuxième année, peuvent valoriser leur réussite à la première année d’études et s’inscrire, soit :

      en deuxième année du premier cycle d’une maîtrise scientifique ou technologique,

     en deuxième année ou troisième semestre de formation dans les institutions chargées de la formation des techniciens supérieurs.